Amitié - Partage - Aide - Logistique Matérielle et Morale

Objectifs de l’association Amane Loudaya

-Améliorer le statut des jeunes femmes et les qualifier pour leur intégration en proposant les services nécessaires : sociaux, sanitaires, économiques culturels, environnementaux, juridiques …
-Encourager l’autonomie matérielle des femmes
-Développer l’éducation sur le droit humain et alphabétisation
-Plaider et défendre le droit des femmes ; caravanes de sensibilisation pour aller auprès des populations dans les douars reculés où les conditions des filles sont difficiles pauvreté, analphabétisme, mariages forcés et précoces
-Mettre en place un projet d’économie solidaire

A savoir : Les enfants nés à la suite d‘un viol et hors mariage ne sont pas enregistrés à l’état civil au nom du vrai père.

Sans carte nationale, ils ne pourront jamais être inscrits à l’école. Cette situation empêche également le divorce puisque, sans mariage officiel, le mari est libre de quitter son domicile familial et sa jeune femme sera donc légalement considérée comme une mère célibataire.
Il semble important de rappeler qu’au Maroc, les relations sexuelles en dehors du mariage sont punissables par la loi (délit de prostitution), être mère célibataire peut donc conduire à une peine de prison.
Une mère célibataire a de très grandes difficultés pour se loger ; les propriétaires ne logent pas de « prostituées »

La présidente Najat Oulami : « Les établissements médicaux sont éloignés des douars, ce qui rend l’accès à la santé très compliqué. La pauvreté dont souffre la population limite les soins dont ont besoin surtout les jeunes filles qui ont régulièrement des problèmes gynécologiques du fait des grossesses précoces et des violences physiques ou sexuelles que certaines peuvent subir.
On constate également un manque évident d’équipements socioculturels. Les établissements scolaires sont très éloignés des douars. Pour suivre une scolarité, les jeunes n’ont d’autre choix que se rendre dans les villes environnantes loin de chez eux. Le chemin vers l’école peut parfois être source de danger, certaines familles sont donc réticentes à l’idée d’envoyer leurs enfants à l’extérieur du douar surtout les filles. Beaucoup ont l’interdiction de leur famille d’aller à l’école et sont obligées de travailler dans les douars.  Plus de 80 % des jeunes filles sont analphabètes.
C’est sur ces difficultés que notre projet associatif se concentre. Nous souhaitons intervenir pour améliorer la situation sociale des jeunes filles issues des douars en  nous appuyant sur le renforcement de leurs capacités par la prévention et la sensibilisation, la formation professionnelle et la réelle insertion sur le marché du travail. 

L’association Amane Loudaya a organisé plusieurs caravanes médicales  dans les douars de Loudaya et Sid-Zouin des caravanes de sensibilisation  juridique sur les droits des femmes (mariage de mineure, nombreux problèmes avec les petite bonnes) »

………………

Plus concrètement, l’association propose à Loudaya et à Sid Zouin différents ateliers pâtisserie et cuisine, couture pour les filles et coiffure pour des filles et quelques garçons et un centre d’écoute pour une nouvelle perspective de vie

Buts : Assurer aux jeunes femmes en grande difficulté un accompagnement juridique, médical, psychologique et l’accès aux ressources sociales, économiques et culturelles.

Atelier de couture dans le centre de Sid Zouin

                                         Atelier de couture dans le centre de Sid Zouin

 lire la suite